architecte villeurbanne-urbanisme-place lazare goujon

PLUS VERT

Un peu trop enclavée au coeur des fameux Gratte Ciel de Villeurbanne, la place Lazare Goujon est étendue devant l’hotel de Ville, et connectée à l’Avenue Henri Barbusse.
Un peu trop square fermé, son ambiance évolue vers celle du jardin urbain ouvert, plus vert.
La place devient ainsi le vrai centre de Villeurbanne.

architecte lyon-urbanisme-lyon confluence

PROCESSUS

A Lyon, sur le site de la Confluence du Rhône et de la Saône, pour lutter contre l’in-confluence du site, système de poches en longueur, pour accrocher la vie, l’ancrer, tissons des liens, renforçons la transversalité, redonnons de l’épaisseur. Lançons comme une jetée, un réseau dans l’autre sens, une amarre à la vie : le processus de projet est lancé.

architecte lyon-urbanisme-place des archives-la confluence

TAPIS ORIENTAL

Coupé du centre ville par le talus ferroviaire, le quartier du Confluent doit quitter son statut « derrière la gare » pour se retourner « devant la méditerranée ». A l’entrée du quartier, la place des Archives porte cette tonalité Sud. Le sol dessinée en tapis oriental, la ponctuation des palmiers, et les murs blanchis des vieux pignons d’immeubles en attente de rénovation créent la surprise et la transition avec le Lyon traditionnel.
Un tourbillon dans le tapis volant affole les perspectives, et souffle la magie onirique de l’évasion.

architecte lyon-urbanisme-place wilson-villeurbanne-eglise

TRAITS ET POINTS

Traits pour les places de stationnements. Points pour les étals de marché.
Le jeu négatif/positif qui traduit fidèlement l’inversion de topologie d’usage entre le marché et le stationnement génère un tracé au sol en traits et points alternés, qui règle à la fois les droits de chacun en même qu’il forme un jeu visuel entre l’espace et ses monuments.
En écho s’organise le jeu des matières : calcaire blanc pour les tracés, basalte pour les voiries, corten pour les grilles, et un mélange des trois pour le sol.

architecte lyon-urbanisme-place terreaux

VIVANTE

Les sols parcourus par les trames Buren sur la voirie comme sur l’espace piéton, les 69petites fontaines jouant avec la grande fontaine Bartholdi, les cubes noir et blanc délimitant l’espace central: tout cela avait perdu de sa présence et donc de son sens.
Parallèlement, les temps ont changé au niveau des pratiques et des usages. Les techniques ont elles aussi évoluées.
Le projet consiste à intégrer toutes ces évolutions tout en restant proche de la forme originelle. Cette rénovation n’est ni la première ni la dernière, elle participe à la construction de la mémoire du lieu jamais figée mais toujours vivante et en mouvement.

architecte lyon-urbanisme-parvis chateau annecy-patrimoine

LE CAPITOLE D’ANNECY

Pour unifier le site et ses usages, une résille géodésique, véritable matrice, est projetée au sol. Centrée sur le Château, elle révèle et identifie le parvis malgré son périmètre et sa topographie mouvementés.
Sa projection au sol est traduite par des losanges imbriqués s’étirant dans la pente. Les lignes structurantes sont réalisées en dalles et caniveaux de calcaire clair, les facettes sont en pavés de calcaire sombre.
Ce tracé en étoile et losanges évoque le célèbre Globe de Michel Ange de la Place du Capitole à Rome.